Rencontre nationale du mouvement des AMAP du vendredi 18 au dimanche 20 mai 2018

Classé dans : Ecosystème | 0

Le printemps d’IMPACT, c’est ce week-end !

Un rendez vous festif autour des initiatives pour une agriculture citoyenne et territoriale!

Cet événement se déroule à la Ferme de la basse cour : http://bassecour.fr/

Conférences – Ateliers – Concert – Jeux – Visites de fermes 

Le programme ici : https://www.latelierpaysan.org/IMG/pdf/prog_complet_definitif.pdf

et plus détaillé là : https://terredeliens.org/IMG/pdf/programme_detaille.pdf?8545/86142e23650caac5d74b7500f5985799d8f22bfe

C’est à Arnouville, en Eure-et-Loir,

et c’est pas si loin de chez nous!

=> à environ 1h en voiture de Montrouge

=> Week end de grève oblige, l’accès en train est difficile,

mais pour les plus motivés, possible d’y aller en train + vélo : RER C jusqu’à Etampes + 1h de vélo environ!

Un grand merci à Flavie pour ce rappel.


Publication d’origine le 3 avril
L’agriculture citoyenne fait sa Prise de Terre à la Ferme de la Basse-Cour à Arnouville (28310 GOMMERVILLE) 

 

Au programme

– Vendredi 18 mai : Rencontre nationale du mouvement des AMAP et AG du Miramap 

– Samedi 19 et dimanche 20 mai : visites de fermes, ateliers et débats, stands et animations

– Tous les jours : conférences (vendredi à partir de 18h), banquets, spectacles et concerts, expositions (Festival Prise de terre – art à la ferme)

 

Le printemps d’InPACT : un large rassemblement à la ferme, pendant 3 jours, de structures collectives et de citoyen-ne-s, pour affirmer la nécessité d’une réorientation radicale de notre modèle alimentaire et agricole.

inpact

 

Le pôle InPACT est un collectif de 10 organisations agricoles et rurales.

Nous façonnons de nos explorations sociales, paysannes et citoyennes, un modèle de souveraineté alimentaire, un projet de société. InPACT est notre commun construit par la richesse de notre diversité et de nos expériences cumulées depuis des décennies. Il est temps que nos propositions, soutenues par l’expérience de dizaines de milliers de fermes, soit définitivement considérées. Nous affirmons aujourd’hui collectivement notre parole car ce dont il s’agit, c’est de notre modèle alimentaire et sociétal et de celui que nous imposons à la planète. L’alimentation et l’agriculture sont des communs et sont parties d‘un tout, d’un projet de société qui doit penser et permettre une alimentation de qualité pour tou-te-s, partout. Nous ne nous contenterons plus de la marge et exigeons désormais des moyens à la hauteur des énergies qui nous animent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *